Rapport De Stage - Loick.holy.free.fr

8m ago
45 Views
0 Downloads
3.46 MB
45 Pages
Last View : 1m ago
Last Download : n/a
Upload by : Rosemary Rios
Transcription

Page de garde des rapports de stageStage d’expérience Stage d’exécution Stage élève – ingénieur Stage année de césure : 12 mois 1ersemestre 2èmesemestreStage projet de fin d’études Nom et Prénom du stagiaire :HOLY LoïckSpécialité : CGP ETIConfidentialité du rapport : OUI NONTitre du rapport en français : Rapport de stage « ouvrier » à SNECMA – Juillet 2011Titre du rapport en anglais : Internship report as a « worker » at SNECMA – July 2011Nom de l’entreprise / organisme : SNECMAVille : VillarocheNom et Prénom du maître de stage : QUECHON MichelFonction : ManagerPays : FranceDate du stagedu 04/07/2011au 29/07/2011Année 2010/2011

RemerciementsJe tiens dans un premier temps à remercier mon tuteur de stage, Monsieur MichelQUECHON, qui a su m’apporter toute son expérience ainsi que de nombreux conseilstout au long de ce stage, tant du point de vue technique que sur sa fonction managériale.Je tiens également à remercier Monsieur Jérôme LANTENOIS qui m’a encadré durantdeux semaines et qui a su m’éclairer sur le fonctionnement des moteurs réalisés { laSNECMA. Je remercie également Monsieur Patrice BARON qui m’a encadré le reste dustage et qui a su, comme Monsieur QUECHON, m’éclairer sur la notion de management.Enfin je tiens à remercier l’ensemble du personnel des deux magasins dans lesquels j’aitravaillé, pour l’aide et les conseils qu’ils m’ont apportés tout au long de ces quatresemaines ainsi que pour le suivi effectué des missions qui m’ont été confiées. Je leur suisreconnaissant de m’avoir rapidement intégré { leurs équipes et de la confiance qu’ilsm’ont accordée.Je remercie également Madame DEGLAS, Responsable des Stages, et son équipedes Ressources Humaines qui m’a permis d’intégrer, le temps d’un mois, SNECMA.Enfin, je tiens à remercier SNECMA qui m’a permis d’effectuer ce stage ouvrier etde participer aux activités de l’entreprise.Loïck HOLY – CPE LyonPage 1

SommaireREMERCIEMENTS. . 1SOMMAIRE. . 2INTRODUCTION. . 3I. PRESENTATION DE L’ENTREPRISE. 4A. HISTORIQUE.41. HISTORIQUE DE SNECMA. .42. HISTORIQUE DE VILLAROCHE. .5B. DOMAINE D’ACTIVITES.6C. LA SNECMA EN QUELQUES CHIFFRES.7D. IMPLENTATIONS. .7E. LE SITE DE VILLAROCHE .8II. LE STAGE. . 10A. DEROULEMENT DU STAGE. 10B. MAGASIN FAN CFM56 KIT. . 111. ORGANISATION. 112. TACHES EFFECTUEES . 11C. MAGASIN FAN CFM56 DOUBLE BAC. . 13III. BILAN DU STAGE. . 16ANNEXE 1 : PRODUCTION SNECMA. 19ANNEXE 2 : SITE DE SNECMA VILLAROCHE . 23ANNEXE 3 : ORGANIGRAMME DES DIFFERENTS POLES . 24ANNEXE 4 : QUELQUES CHIFFRES DU GROUPE SAFRAN . 25ANNEXE 5 : TURBOREACTEUR . 26ANNEXE 6 : ORGANIGRAMME DE LA LIGNE FAN . 28ANNEXE 7 : PHOTOS RELATIVES AU MAGASIN KIT . 29ANNEXE 8 : PHOTOS RELATIVES AU MAGASIN DOUBLE BAC . 34ANNEXE 9 : VIE EN ENTREPRISE . 36ANNEXE 10 : INTERVIEW D’UN INGENIEUR SNECMA . 41ANNEXE 11 : INTERVIEW SUR UN RESPONSABLE CE . 43Loïck HOLY – CPE LyonPage 2

IntroductionAu terme de ma première année d’étude { l’école d’ingénieur CPE Lyon, j’ai choisid’effectuer mon stage ouvrier chez SNECMA, sur le site industriel de Villaroche.Les raisons qui m’ont amené à postuler pour ce stage chez SNECMA sontmultiples. En effet, mon principal objectif était de travailler dans une entreprised’envergure internationale afin de comprendre au mieux l’organisation que nécessiteune telle entreprise ainsi que les raisons de son succès. SNECMA Villaroche, Société duGroupe SAFRAN, spécialisée dans la conception, le développement et la production demoteurs d’avions civils et militaires, représentait une excellente opportunité pourréaliser mon stage ouvrier et correspondait totalement à mes attentes.De plus, le site de SNECMA Villaroche compte près de 1800 ouvriers. Ainsi,réaliser mon stage chez SNECMA me permettait de comprendre au mieux la vie desouvriers, en m’immisçant dans leur vie le temps d’un mois.J’ai effectué ce stage du 04 au 29 juillet 2011, affecté au Magasin FAN CFM 56, entant qu’ouvrier logisticien, sous la responsabilité de mon tuteur, Monsieur MichelQUECHON.Mon objectif principal, en accord avec l’entreprise, était de découvrir le monde dutravail ouvrier, en observant mais aussi en m’intégrant { l’équipe et en participant { sestâches quotidiennes.Ce rapport est divisé en trois grandes parties. La première est consacrée à laprésentation de l’entreprise, la seconde aborde mes activités au cours de ce mois et ladernière décrit ce que ce stage m’a apporté personnellement.Loïck HOLY – CPE LyonPage 3

I. Présentation de l’entrepriseA. Historique1. Historique de Snecma 1905 : Création de la Société de moteurs Gnome par Louis Seguin et lancementdes premiers moteurs à cylindres rotatifs. 1912 : Création de la société des moteurs Le Rhône par Louis Verdet 1915 : rapprochement des sociétés Gnome et Le Rhône pour créer la Société desMoteurs Gnome & Rhône 1945 : Regroupement de motoristes sous la nouvelle raison sociale S.N.E.C.M.A.(Société Nationale d’Etude et de Construction de Moteurs d’Avion) 1948 : Premier moteur militaire à réaction Snecma ATAR 101V 1971 : Signature de l’accord Snecma/ General Electric et création de CFMInternational, société détenue à parts égales (50/50) dont la tâche est deproduire les premiers moteurs civils (Snecma n’ayant jusqu’alors fabriqué quedes moteurs militaires) : les CFM56. 1974 : Signature de l’accord Snecma/General Electric et création de CFMInternational 1978 : Premier vol du moteur militaire M53 sur le Mirage 2000 1979 : Premier vol des moteurs Viking et HM7 sur Ariane 1. 1990 : Premier vol du moteur militaire M88 sur le Rafale 1997 : Intégration à Snecma de la division Moteurs-Fusées. Premier vol réussid’Ariane 5. 1999 : Livraison du 10 000e moteur CFM56. Livraison du 1 000e moteur Vikingd’Ariane. Snecma Services et ses trois établissements deviennent une société àpart entière, filiale à 100% de Snecma. 2000 : Transformation de Snecma en société holding et création du groupeSnecma Moteurs. 2003 : Lancement du programme SaM146.Loïck HOLY – CPE LyonPage 4

2005 : Naissance du Groupe SAFRAN issu du rapprochement de Snecma SA avecSagem. La société Snecma Moteurs reprend le nom historique de Snecma 2006 : Lancement d’un nouveau concept de moteur baptisé SILVERCRESTdestiné au marché de l’aviation d’affaires. 2007 : Entrée en service du CFM56 Tech Insertion. 2008 : General Electric Aviation et Snecma signent un accord qui prolonge lepartenariat 50/50 jusqu’en 2040. Décision ministérielle de la poursuite dufinancement de Vinci , nouvelle génération du moteur d’étage supérieurcryotechnique du lanceur Ariane 5. 2009 : Transfert des activités systèmes de régulation de moteurs d’Hispano Suizaet fusion de Snecma et Snecma Services. Livraison du 20000ème CFM56.2. Historique du site de VillarocheLieu de rendez-vous de pilotes régionaux, Villaroche naît entre 1936-1937 et devient unpetit aérodrome civil. Avec le début de la guerre en 1939, Villaroche se voit affecter uneécole de pilotage jusqu'au 10 mai 1940.La guerre terminée, Villaroche est choisi par le Ministère de l'Air pour devenir le futurcentre d'essais aéronautiques. Villaroche devient en 1947 un centre d'études et d'essaisaéronautiques tout d'abord implanté sur une surface 57 hectares dans la partie nordouest de l'aérodrome (ancienne ferme de Viercy) et s’étend désormais sur 82 hectares.La lettre "W", qui identifie l’établissement, est née du V du village de Villaroche et du Vde Viercy lieu-dit d'une ancienne ferme située à l'origine sur l'emplacement actuel dusite.Le site de Villaroche constitue le premier site industriel du département de laSeine-et-Marne. Ce site abrite désormais la division Moteurs civils (assemblage, essais,marketing et vente) et la division Moteurs militaires (assemblage et essais). Il accueilleégalement la direction technique (recherche conception, développement, certificationdes moteurs).On trouve également sur ce site d’autres sociétés du groupe Safran : Hispano-Suiza etSnecma Services.Loïck HOLY – CPE LyonPage 5

B. Les domaines d’activitésSnecma est une société internationale de la branche propulsion aéronautique etspatiale du groupe SAFRAN, qui rassemble toutes les activités liées aux systèmes depropulsion des avions, hélicoptères, missiles et lanceurs, sur les marchés civils,militaires et spatiaux : conception, production, commercialisation, essais, maintenanceet réparation.Snecma conçoit, développe et produit, seul ou en coopération, des moteursaéronautiques pour avions civils et militaires, ainsi que des moteurs spatiaux pourlanceurs et satellites. Ci-dessous est représenté le schéma des différents moteursproduits par SNECMA.Production SNECMADivision moteurscivilsSnecma GE : CFM56 (airbus,boeing) GE90 (boeing777) GP7200 (A380)Division moteursmilitaires M88 (Rafale)M53 (Mirage 2000)Snecma NPO Saturn : SaM146 (aviationrégionale)Division moteursspatiauxAriane 4/5 : Viking HM7B Vulcain Vulcain 2Système propulsif,équipement pourlanceurs, satellites etvéhicules orbitaux.Les détails des différentes divisions sont donnés en annexe 1.Loïck HOLY – CPE LyonPage 6

C. SNECMA en quelques chiffresChiffre d’affaires 2011 : 4 072 millions d’eurosEffectifs : 8 658 personnesLes différents chiffres d’affaire par branche d’activité du groupe Safran sont donnés enannexe 4.D. Implantations1. En FranceLoïck HOLY – CPE LyonPage 7

More Result...

2. A ns commerciales, sites de production, répartis dans le monde entier :E. Le site de VillarocheLe site de Villaroche s’étend sur 72 hectares, emploie environ 2 800 personnes. Unephoto du site est donnée en annexe 2. SNECMA Villaroche comprend trois domainesd’activités :Montage :Le site assure le montage des CFM56 (son principal produit), du GE90, du CF6 et duM88.Test :Tous les moteurs sont testés en banc d’essai avant la livraison. Tous les régimesmoteurs sont contrôlés, chaque test dure au moins 7 heures. Des essais de solidité desLoïck HOLY – CPE LyonPage 8

moteurs sont effectués sur des moteurs tests : on teste les réactions du moteur en casd’ingestion de glace, de sable ou d’oiseauxRecherche et développement :La Direction Technique abrite plus de 1000 ingénieurs travaillant sur ledéveloppement de nouveaux moteurs et l’amélioration des moteurs existants.Le site de Villaroche attache une attention particulière à la protection del’environnement. Le site est certifié iso 14001 depuis 2000. Le souci écologique setraduit par :a. la maîtrise des rejetsb. le tri des déchetsc. la protection des solsd. l’économie d’énergiee. la maîtrise des produits chimiquesf. la maîtrise des émissions sonoresL’organigramme général du domaine d’activité est donné en annexe 3.Le site se caractérise également par une activité sociale développée. Le Comitéd’Entreprise est important et offre de nombreuses activités sportives, touristiques etculturelles auxquelles le personnel ne manque pas de participer. Ces avantages assurentune bonne qualité de vie et contribuent à la solidarité du personnel. Le site financemême un réseau de bus gratuit par les transports domicile-travail de son personnel (unevingtaine de lignes).Loïck HOLY – CPE LyonPage 9

II. Le stageAfin de comprendre les différentes notions qui seront abordées dans cette partie, il estexpliqué dans l’annexe 5 le fonctionnement du moteur CFM56, moteur dont s’occupe lemagasin dans lequel j’ai passé mon stage.A. Déroulement du stageMon stage s’est déroulé au magasin FAN CFM56 situé dans le bâtiment 35 du site.C’est dans ce bâtiment qu’est assemblée la majorité des moteurs civils et militairesproduits par Snecma (environ 1500 moteurs par an). On y trouve notamment unmagasin pour chaque module du moteur, qui s’occupent de gérer les différentes piècesnécessaires au montage, et les ateliers de montage. Chaque atelier possède une tâchebien précise avec des consignes strictes. C’est grâce à cette organisation qu’estfinalement assemblé le moteur. Le bâtiment 35 est également chargé de la réception despièces venant des différents fournisseurs, et de l’expédition des moteurs finis aux bancsd’essais.Le magasin dans lequel je me trouvais s’occupait de gérer le stock des pièces nécessairesau montage du FAN des moteurs CFM56-5B et CFM56-7 ainsi que de les amener auxdifférents ateliers de montage. En annexe 6 est donné l’organigramme de la ligne danslequel je me trouvais.Le module FAN CFM56 est constitué de plus de 1500 références réparties en troiscatégories : Les supports, canalisations et joints Les petites pièces, visseries Les pièces plus volumineusesCe magasin est donc divisé en deux sous-magasins l’un dit magasin « Kit » l’autre dit« double bac ». J’ai passé une moitié de mon stage dans chacun d’eux.Chacun de ces sous-magasin réalise l’enlogement des pièces (c'est-à-dire l’entrée despièces dans le magasin), la mise à disposition des pièces nécessaires au montage sur desLoïck HOLY – CPE LyonPage 10

chariots ou dans des bacs, la gestion des manquants (et donc des commandes à faire), lasortie des pièces (désenlogement des pièces) B. Magasin FAN CFM56 « Kit »1. OrganisationCe magasin s’occupe de toutes les pièces excepté la visserie.Par conséquent, le magasin est divisé en deux grandes parties : D’une part, on retrouve cinq allées principales avec des rayonnages sur lesquels setrouvent des bacs numérotés (chaque numéro correspond à une adresse)contenant les pièces de petites tailles. D’autre part, on retrouve une zone de stockage compartimentée en allées pour lespièces de grande taille.2. Tâches effectuéesDurant les deux premières semaines, mon travail consistait essentiellement àexécuter trois tâches différentes : l’entrée des pièces, la préparation des chariots ainsique la préparation de colis pour la Chine.L’entrée des pièces :Le magasin kit est donc composé de plusieurs allées. Dans chaque allée setrouvent des bacs correspondant à une adresse ou emplacement (exemple de l’annexe7 : dans l’allée D on trouve les emplacements D0101, D0102, D0201, D0202 ). Cesadresses permettent une organisation facile du magasin et il est alors plus facile detrouver les pièces que l’on cherche. A chaque adresse correspond une ou plusieurspièces, associées à leurs références. Lorsqu’un bac vient { manquer de pièces, unecommande est faite par le magasin pour ne pas se trouver à court de stock. Ainsi, chaquejour, le magasin reçoit un certain nombre de cartons contenant des pièces. Chaquepaquet de cartons est accompagné d’une feuille qui indique quel est le nom de la pièce,son adresse, sa référence et sa quantité. A l’aide d’un transpalette, je prenais la palette etLoïck HOLY – CPE LyonPage 11

me rendais aux adresses indiquées et rangeais alors les pièces au bon emplacement. Unefois la palette vide, je récupérais les feuilles pour les donner à un collègue. Ce derniersaisissait ensuite informatiquement les entrées faites sur le logiciel Baan, logiciel degestion de stock de SNECMA. Ainsi, avec ce logiciel, il est possible de savoir à toutmoment l’état des stocks de chacun des magasins des différents bâtiments, et ceci danstous les établissements de SNECMA.Le montage des chariots :Le magasin s’occupe de deux moteurs différents. Il s’agit du CFM56-5B et duCFM56-7.A chaque moteur correspond deux chariots : un petit et un grand (cf. photos enannexe 7). Les chariots sont constitués de plusieurs plaques en mousse avec desemplacements prévues pour chacune des pièces nécessaires au montage. Chaque chariotest destiné à un module du montage c'est-à-dire un atelier où une partie spécifique dumoteur est assemblée par les ouvriers. L’objectif de ces chariots est ainsi de faciliter letravail des monteurs en déballant et préparant toutes les pièces dont ils auront besoin.Ma tâche consistait alors à chercher les pièces, les déballer et remplir les chariots (voirannexe 7).A chaque chariot, on attribue une feuille. Sur cette dernière est indiquée lenuméro du module, la liste des pièces le composant ainsi que le nom du logisticien qui l’arempli. Pour finir, on coche dans un tableau le chariot que l’on vient de préparer afin quel’on puisse être au courant { tout moment de l’état des différents chariots et on rentreinformatiquement le travail effectué avec le logiciel Baan pour indiquer que des piècessont sorties du magasin.Parfois les chariots étaient incomplets suite au manque de pièces dans le magasin. Dansce cas on indiquait sur la feuille la référence de la pièce manquante ainsi que la quantité.Une feuille était également déposée dans le bac vide correspondant à cette pièce et uneautre était donnée au responsable du magasin pour qu’une commande soit effectuée.Loïck HOLY – CPE LyonPage 12

Préparation des collections pour la ChineLe magasin dans lequel je me trouvais s’occupait également de préparer des colis pour laChine. En effet, SNECMA fait appel à des sous-traitants pour réaliser ses moteurs. LaChine s’occupe par exemple d’assembler certaines turbines du CFM56-7BE et de lesréexpédier en France. En faisant appel à cette sous-traitance, SNECMA réalise uneéconomie financière. Néanmoins, la distance France-Chine étant très importante, letemps de conception est très long. C’est pourquoi certaines turbines restent quandmême réalisées en interne.Trois colis étaient envoyés, chacun correspondant à ce qui est appelé un « mineur ».L’association de chacun des mineurs permettaient de construire le majeur turbine. Pourpréparer chacun des colis, je disposais de la liste des pièces à envoyer avec les quantitésassociées (voir annexe 7). Une fois toutes ces pièces préparées et placées dans le colis,un responsable s’occupait de vérifier le travail fait. Ensuite, le colis était pesé, scellé etpouvait alors être envoyé en direction de la Chine (annexe 7).C. Magasin « double bac »Ce magasin s’occupe exclusivement des petites pièces (boulons, visserie) permettantle montage des différents moteurs produits par SNECMA. L’organisation du magasin estdonc simple : plusieurs allées pour chaque moteur.Chaque atelier de montage possède un chariot composé de plusieurs niveaux. Surchacun d’eux se trouvent une série de boîte en deux exemplaires (une devant, unederrière) contenant des pièces de même référence (voir annexe 8). Ainsi, lorsque lemonteur utilise toutes les pièces d’un bac, il place dernier en haut du chariot et entamealors le deuxième bac. Régulièrement des personnes du magasin viennent chercher cesboîtes vides et les ramènent afin de les remplir. Une fois remplis, les bacs sont redéposésdans les chariots. Ainsi, grâce à cette méthode, le monteur ne se trouve jamais à cours depièces.Loïck HOLY – CPE LyonPage 13

Dans ce magasin, j’avais plusieurs tâches { effectuer.Entrée des piècesDe même que pour le magasin kit j’ai réalisé l’entrée des pièces. Je devais chaquejour réceptionner les colis et déposer les pièces s’y trouvant dans les bacs de stockage.Système double bacChaque jour un certain nombre de bacs vides sont ramenés de l’atelier. L’objectifest alors de les remplir. Sur chaque bac se trouvent un code-barres, la référence de lapièce ainsi que l’emplacement de l’atelier de montage qui utilise ce bac. A l’aide d’unscanner, je lisais le code barre présent sur le bac pour déterminer la référence,l’emplacement de la pièce dans le magasin ainsi que la quantité nécessaire. Une fois lebac rempli, je m’en occupais d’un autre. L’ensemble des bacs étaient alors rentrés dansBaan, et un collègue m’amenait en voiturette et je me chargeais alors de déposer le bacdans le chariot de l’atelier de montage. Les photos sont visibles en annexe 8.Expédition à l’internationalSNECMA effectue aussi des envois vers l’extérieur. De nombreux échanges avecdes multiples sous traitants et partenaires sont donc effectués chaque jour (service desexpéditions). A chaque livraison correspond une liste de pièces à envoyer avec unequantité déterminée. Le travail que j’effectuais consistait alors { préparer ce colis enallant chercher les pièces dans le magasin. Je glissais ces pièces dans des sachets enplastique eux-mêmes déposés dans le colis (carton ou VRAP). Un responsable venaitalors vérifier mon travail pour s’assurer que toutes les pièces étaient présentes (en casde pièces manquantes un signalement devait être effectué mais le colis était tout demême envoyé). Ensuite, le colis était pesé, scellé et pouvait alors être envoyé. De mêmeles photos sont visibles en annexe 8.Loïck HOLY – CPE LyonPage 14

InventairesPour la bonne gestion des stocks le magasin doit également effectuer desinventaires pour mettre à jour la base de donnée sur Baan et corriger éventuellementcertaines erreurs (pièces arrivées mais non enregistrées, pièces manquantes ). J’aieffectué certains de ces inventaires. Je devais alors pour chaque adresse vérifier lesquantités de chacune des pièces dans les bacs. Une collègue s’occupait alors de mettre àjour Baan. Certaines pièces existaient en très grande quantité (plusieurs milliers), pourcela une balance était utilisée afin de faciliter le travail. Ainsi en divisant par le poidsunitaire, on trouvait le nombre de pièces exact dans le bac. Il est à noter que cettebalance mesurait au décigramme près et était donc d’une extrême précision.Loïck HOLY – CPE LyonPage 15

III. Bilan du stageCe stage m’a permis de mieux comprendre la vie en entreprise. Outre l’approche desrelations ouvriers-ingénieurs, ce stage m’a fait découvrir de nombreuses notions que,finalement, je ne connaissais que de nom. J’ai ainsi compris ce qu’étaient les syndicats, lecomité d’entreprise, les possibilités d’évolution au sein de l’entreprise SNECMA, laCHSCT, le pointage, le respect des horaires. Les notes que j’ai pues prendre sont visiblesen annexe 9.RessentiCe stage m’a permis de me familiariser avec le monde de l’entreprise.J’ai pu voir de l’intérieur et comprendre l’organisation d’un grand site industriel tel queSNECMA Villaroche. Le site emploie plus de 3500 personnes avec des postes variés et unsystème de hiérarchie très développé. On y trouve aussi bien des ouvriers que desingénieurs ou du personnel administratif. Ce système de hiérarchie est vital pour qu’uneentreprise de cette dimension puisse exister. Ce site comprend de nombreux bâtimentset chacun d’eux est affecté { un service bien déterminé. J’ai pu apercevoir les relationsintervenant entre ces services et comprendre que finalement tous les domaines étaientreliés à un but commun. De même, en parlant avec différentes personnes, et notammentmon tuteur de stage, j’ai compris qu’il était ô combien nécessaire que chacun desemployés comprenne cette hiérarchie et la respecte afin d’éviter tout débordement etpermettre un travail efficace. J’ai compris que le métier de manager était bien pluscomplexe que je ne le pensais. Les objectifs des uns et des autres n’étant pas les mêmes,le manager doit trouver les bons mots, la bonne approche et la bonne tactique pouraborder les personnes avec qui il travaille afin de les faire avancer dans la bonnedynamique. Ayant déjà parlé avec des ingénieurs dans le passé, je savais que le socialétait important dans cette profession. Ce n’est cependant que grâce { ce stage que leursparoles prennent tout leur sens. Ce stage m’a fait ouvrir les yeux sur beaucoup de choseset restera en moi tout au long de, je l’espère, ma carrière d’ingénieur.Loïck HOLY – CPE LyonPage 16

J’ai découvert de nombreux aspects de la vie dans une grande entreprise : les horairesdes salariés (équipes du matin, du soir, de journée ), le pointage, la parcellisation destâches entre les salariés, le respect de la hiérarchie Ce stage dit « ouvrier » m’a permis justement plus particulièrement de me familiariseravec le monde ouvrier. J’ai été intégré entièrement à deux équipes d’ouvriers différenteset j’ai effectué leurs tâches quotidiennes. J’étais ainsi traité comme un collègue et me suisréellement mis à leur place pour comprendre la nature de leur travail et les éventuellesdifficultés auxquelles ils pouvaient faire face. En parlant notamment avec MonsieurQUECHON, j’ai compris toute la complexité du poste de manager et ses conseils meseront certainement très utiles. J’ai trouvé cette expérience très enrichissante, uneexpérience qui me sera sans doute utile si je suis amené à travailler plus tard avec desouvriers.De plus, travailler dans l’atelier de montage où sont construits les moteursd’avions les plus perfectionnés et les plus utilisés dans le monde fut très enrichissantpour ma culture scientifique personnelle. Ne connaissant pas du tout ce domaine, j’aiaimé découvrir de nouvelles notions et comprendre le fonctionnement des moteursd’avion. J’ai également été très surpris par les connaissances techniques des ouvriers.C’est notamment grâce à leurs informations que mon apprentissage a été possible. Enfinj’ai été ravi de pouvoir observer de plus près l’intérieur de ces fameux turboréacteurscapables de transporter des centaines de personnes dans les airs ou propulser un Rafaleà 2860 kilomètres par heure.Loïck HOLY – CPE LyonPage 17

ConclusionCe stage m’a permis d’appréhender l’univers d’une entreprise de hautetechnologie et de partager les conditions de travail des ouvriers sur un grand siteindustriel.Le travail au magasin a été l’occasion de découvrir le secteur logistique, partieindispensable au bon fonctionnement de l’entreprise. J’ai pu observer les différentesméthodes de travail des ouvriers, les relations qui existent entre eux et avec leurhiérarchie, partager leur vision ainsi que leurs préoccupations. Parallèlement, ce stagem’a fait comprendre comment fonctionne la gestion d’une équipe, l’importance accordéeà son organisation et à la cohésion de ses collaborateurs. Toutes ces connaissances meseront utiles lors de mon entrée dans la vie active.Je regrette néanmoins de n’avoir pas eu la possibilité d’échanger avec desingénieurs sur leur métier et les relations qu’ils entretiennent avec les ouvriers dans lecadre de leur activité.Je garderai toutefois un bon souvenir de ce stage qui a permis d’enrichir macourte expérience dans le monde du travail.Loïck HOLY – CPE LyonPage 18

Annexe 1 : Production SNECMADivision moteurs Civil Au sein de CFM International, Snecma et General Electric Transportation AircraftEngines (GEAE) produisent en partenariat 50/50 la gamme des moteurs CFM56.Ces moteurs civils sont considérés comme les plus fiables de leur génération avecun taux de disponibilité proche de 100% et sont les moteurs civils les plus vendusau monde. Ils équipent les Airbus (entre autres A320) ainsi que les Boeing 737,grâce, respectivement, aux CFM56-5C et CFM56-7B.Ayant travaillé sur le CFM56-5B et le CFM56-7, voici quelques informations sur cesmoteurs :CFM56-5B poussée (kN) : 96.20 à 142.50 diamètre (mm) : 1735 longueur (mm) : 2601Équipe A321, A320, A319, A318CFM56-7 poussée (kN) : 87 à 121 diamètre (mm) : 1550 longueur (mm) : 2629Equipe B737-900, B737-800

De plus, le site de SNECMA Villaroche compte près de 1800 ouvriers. Ainsi, réaliser mon stage chez SNECMA me permettait de comprendre au mieux la vie des ouvriers, en m’immisçant dans leur vie le temps d’un mois. J’ai effectué ce stage du