RAPPORT ANNUEL 2018 -2019 - Sogebank

5m ago
15 Views
0 Downloads
4.15 MB
112 Pages
Last View : 4m ago
Last Download : n/a
Upload by : Aiyana Dorn
Transcription

RAPPORT ANNUEL 2018 -2019

Siège Social de la SogebankInauguré en 1996, ce bâtiment symboliseles efforts d’un groupe d’hommes et de femmesrésolument engagés dans la constructiond’un avenir meilleur pour notre chère nation.Vérification ExterneMérové-Pierre Cabinet d’Experts Comptables,Avocat-ConseilCabinet Pasquet, Gousse & Associés

SOMMAIREMessage du Président Directeur Général 4Conseil d’Administration de la Sogebank 7Hauts Cadres de la Sogebank 8Conseils d’Administration :Sogebel / Sogecarte 9Sogesol / Sogexpress10Fondation Sogebank / Soge Assurance11ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE13Contexte Général13Prévisions pour 2019-202014PERFORMANCE DU GROUPE SOGEBANK17Chiffres Clés19PERFORMANCE DE LA BANQUE COMMERCIALE21ENTITÉS DU GROUPE SOGEBANK23ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS25INFORMATIONS GÉNÉRALES SUR LE GROUPE SOGEBANK108

MESSAGE DU PRÉSIDENTesdames, Messieurs les Actionnaires, Chers Invités,Au nom du Conseil d’Administration et en mon nompropre, je prends plaisir à vous souhaiter la plus cordialebienvenue à notre trente-cinquième Assemblée GénéraleOrdinaire.« L’année de toutes les contestations », voici comment lequotidien français Le Monde a qualifié l’année 2019. Haïti n’apas échappé à ce phénomène. Faisant suite aux émeutes des 6,7 et 8 juillet 2018, des vagues de grève forcée (peyi lock) et deviolence se sont multipliées tout au long de l’année.La multiplication des journées de travail perdues a fortement affecté l’activité économique, poussantcertaines institutions à réduire leur personnel, d’autres à réduire le temps de travail pour compresser lescharges salariales et d’autres à fermer définitivement leurs portes. Le secteur bancaire, bien qu’affichantun rendement sur actif (ROA) moyen en hausse, en partie lié à des transactions hors périmètre bancaire,connait un quasi-triplement du taux d’improductifs et une hausse de 93.8% des provisions pour créancesdouteuses, deux points qui constituent des sujets de grande préoccupation pour l’exercice fiscal à venir.Malgré ce contexte, le Groupe Sogebank a réalisé un profit net d’un milliard cent soixante-dix-septmillions deux cent cinquante-quatre mille gourdes, en hausse de 21% par rapport à l’année précédente.Ce résultat est le fruit du travail accompli par tous nos Collaborateurs dans ce climat d’incertitude etd’insécurité – travail visant à la fois à servir au mieux nos clients tout en mitigeant les risques inhérentsà la situation et à notre métier de banquier.Depuis près de trois ans, afin de mettre en exécution notre vision « d’être un Groupe financieruniversel, innovant et moderne pour vous, partout et à tout moment », beaucoup d’efforts ont été misen œuvre pour consolider les bases de la transformation de notre banque. La réorganisation de certainsdépartements ainsi que la mise en place d’équipes de projets travaillant suivant la méthode agile nouspermettent de devenir plus rigoureux et rapides dans notre façon d’aborder le marché financier.Nous avançons aussi à grand pas vers notre transformation digitale, qui va nous permettre deproposer à nos clients une banque plus centrée sur leurs besoins, plus rapide dans sa prise de décision,avec un choix de produits et services étendus et à un moindre coût.Nous allons aussi travailler sur l’inclusion financière, pour offrir à ce segment de clientèle desservices financiers innovants et adaptés à leurs attentes. Cet investissement en temps et en ressourcesfinancières est indispensable pour répondre aux défis des années à venir.4

Cette année encore, nous sommes heureux de vous proposer la distribution d’un dividende brut de2,113.57 gourdes par action, qui représente 55% du profit net après déduction de la part revenant auxminoritaires.Mesdames, Messieurs les Actionnaires, Chers Invités,Comme à l’accoutumée, pour conclure, je tiens à remercier les membres du Conseil d’Administrationpour leur dévouement et surtout pour leur contribution aux grandes orientations stratégiques de laSogebank.Mes remerciements vont également aux Directeurs Généraux du Groupe Sogebank, aux CadresSupérieurs et à tous les Collaborateurs de la banque commerciale et de l’ensemble de nos sociétés affiliéespour leur engagement à fournir à nos clients des solutions innovantes et l’appui financier dont ils ontbesoin dans la conjoncture difficile et volatile que nous connaissons.Un grand merci à vous, nos Actionnaires, pour votre confiance et votre support continus.Plus que jamais, nous restons convaincus que l’avenir appartient et continuera toujours d’appartenirà ceux qui travaillent.Merci à tousCe 29 Février 2020Robert MoscosoPrésident Directeur Général5

LES MEMBRES DU CONSEILD’ADMINISTRATION DE LA SOGEBANKDevant, de gauche à droite :M. Claude Apaid, MembreMme. Gladys M. Coupet, TrésorierM. Robert Moscoso, Président Directeur GénéralMme. Dominique Bonnefil, MembreM. Raymond Jaar, Premier Vice-PrésidentMme. Gaëlle Rivière Wulff, MembreDerrière, de gauche à droite :M. John V. Handal, MembreM. Sherif S. Abdallah, Deuxième Vice-PrésidentM. Claude Pierre-Louis, SecrétaireMme. Joan Perry, MembreDr. Michel Théard, MembreM. Franck Lanoix, MembreM. Roberto Holguin, Membre(Absent le jour de la photo)

Hauts Cadres de la SogebankDevant, de gauche à droiteMe. David Lafortune, Directeur Exécutif, Affaires Juridiques et RecouvrementMme. Carline M. Théodate Directeur Exécutif, Risques, Crédits Environnementaux et sociauxM. Réginald de Delva, Directeur Exécutif, Services AdministratifsMme. Guerdy Faustin, Directeur Exécutif, Ressources HumainesMme Sulette Emile, Directeur Exécutif, Risques Opérationnels et TechnologiquesMme Pascale Verret, Directeur Général Adjoint, CréditMme. Cynthia Perry, Directeur Exécutif, Crédit Grandes EntreprisesM. Claude Préval, Chief Technical Officer (CTO), TechnologieMme Gaëlle Rivière Wulff, Directeur Général Adjoint, FinancesM. Philippe Herby Rivière, Directeur Exécutif, Trésorerie et Opérations InternationalesDerrière, de gauche à droiteM. Jean Robert Duprat, Directeur Exécutif, FinancesM. Yves André Séjour, Directeur Exécutif, Crédit ConsommationMme. Fabienne Jannini, Directeur Exécutif, Crédit CommercialM. Willer Léveillé, Directeur Exécutif, Audit InterneMme. Gladys Coupet, Administrateur DéléguéM. Hervé Delorme, Directeur Exécutif, MarketingM. Charles Jean-Noël, Directeur Général Adjoint, RisquesM. Jean Polycart, Directeur Exécutif, Réseau et OpérationsM. Michaël J. K. Verch, Chief Information Officer (CIO),Technologie

Conseil d’Administration de la SogebelDevant, de gauche à droiteMme. Dominique Bonnefil, Vice-PrésidentMme. Gaëlle Rivière Wulff, Trésorier, Représentant de la SogebankM. Claude Pierre Louis, Président Directeur GénéralM. Sébastien Dufort, SecrétaireMme. Valérie F. Mathon, MembreConseil d’Administration de la SogecarteDe gauche à droiteM. Franck Lanoix, Vice-Président et SecrétarieM. Richard Lebrun, MembreMme. Joan Perry, Vice-Président et TrésorierM. John Victor G. Handal, Président Directeur Général

Conseil d’Administration de la SogesolAssis de gauche à droiteM. Charles Clermont, TrésorierM. Bernard Craan, MembreM. Franck Lanoix, SecrétaireDebout de gauche à droite:Mme. Gina Barthélémy, MembreM. Pierre-Marie Boisson, Président Directeur GénéralMme. Isadora Abdallah Gardere, MembreMme. Valérie Flambert Mathon , MembreConseil d’Administration de la SogexpressDe gauche à droiteM. Franck Lanoix, Vice-Président Exécutif et SecrétaireM. Raymond Jaar, Président Directeur GénéralMme. Gaëlle Rivière Wulff, Vice-Président et TrésorierM. Pierre-Marie Boisson, Membre

Conseil d’Administration de la Fondation SogebankDe gauche à droite :M. Gilles Sassine, MembreM. Robert Moscoso, Vice-PrésidentMme. Valérie Flambert Mathon, MembreDr. Michel Théard, PrésidentM. Jean Bordes Châtel, TrésorierM. Karim Abdallah, SécretaireConseil d’Administration de la Soge AssuranceDe gauche à droiteM. Jean Bordes Châtel, Vice-Président et SecrétaireM. Robert Moscoso, Président Directeur GénéralM. Raymond Jaar, Vice-Président et Trésorier

More Result...

ENVIRONNEMENTECONOMIQUEContexte Général1. Le tourisme : les entrées de visiteurs et levolume de devises généré par cette industrieont baissé de moitié ;L’année 2019 a été qualifiée par le quotidienfrançais Le Monde « d’année de toutes lescontestations ».2.  Le commerce : les entrées de devisesont diminué suite à la baisse des revenustouristiques et des entrées de capitaux publicset privés ;Les manifestations violentes contre l’ordreétabli, les élites, les disparités sociales, lacorruption et l’inefficacité des institutionsdémocratiques ont eu lieu à travers le monde,notamment au Chili, en Equateur, en Bolivie, enAlgérie, au Liban, en Egypte, à Hong-Kong et enFrance. Haïti n’a pas échappé à ce phénomène.Faisant suite aux émeutes des 6, 7 et 8 juillet 2018,des vagues de grève forcée et d’entrave à la librecirculation des biens et des personnes (peyi lock)se sont multipliées tout au long de l’année 2019.3. Le secteur agricole et l’industrie alimentaireont subi de plein fouet les interruptions detransport interurbain et la baisse de demandepour leurs produits ;4. L’Etat : la conjoncture a rendu la collecte desrecettes encore plus inefficiente, aggravant dumême coup le déséquilibre fiscal, les pressionsinflationnistes et la volatilité monétaire.L’inflation a connu un taux record de 19.5% etla gourde s’est dépréciée de 33.3% par rapportau dollar américain.L’économie dans sa globalité a été lourdementaffectée par la violence, l’insécurité et l’incertitude.Les secteurs les plus touchés ont été :L’économie réelleCroissanceéconomique : 0.9%;Revenusde service :-45.0%;Entrées devisiteursétrangers : -50.0%;Secteur agricolefrappé par la baisse dutourisme, les entravesau transport (peyi lock)et la sécheresse;Plus de 3 millionsd’habitantsdéclarés ensituation précaire;Performancemitigéedu secteursecondaire;13

Prévisions pour formatique (IHSI) n’a pas été épargné par lacrise et a ainsi privé le pays de données sur saperformance économique. Le Fonds Monétaire,la Banque Mondiale, la Commission Economiquepour l’Amérique Latine (CEPAL) et la Banque de laRépublique d’Haïti (BRH) s’accordent tous sur le faitque l’économie haïtienne est entrée en récessioncette année, avec un chiffre se situant dans unefourchette de -0,6% à 1.2%. Ceci n’a rien d’étonnantdans la mesure où la contre-performance dutourisme peut à elle seule expliquer ce recul.Le pays bénéficie toutefois des performancespositives des exportations textiles ( 15%) et de laprogression des transferts de la diaspora ( 8%),atténuant les effets de la baisse des autres sourcesde revenu de l’économie.L’année 2020 s’annonce plutôt incertaine sousl’angle socio-politique avec pour corollaire principalla poursuite de la stagnation de l’économie etdu déséquilibre fiscal. Dans son rapport deperspectives économiques pour la région AmériqueLatine et Caraïbes, la Banque Mondiale projetteune décroissance de 1.5% du PIB pour l’économiehaïtienne. L’absence de Parlement et la demandeinternationale de formation d’un gouvernementd’entente nationale avec pour premier objectif latenue d’élections législatives et municipales dansles meilleurs délais, présagent d’un possible gel del’aide externe en 2020, à l’exception d’un besoinde financement électoral et d’aide humanitaired’urgence, notamment en cas de catastrophenaturelle. Un tel gel de l’aide externe, couplé àl’attentisme naturel des investisseurs dans unpareil contexte, n’augure pas d’une capacité réellede relance économique.Dans cette conjoncture difficile, le secteurbancaire affiche de nouveau sa résilience avec unrendement sur actif (ROA) de 1.9% (contre 1.7% l’andernier). Le quasi-triplement du taux d’improductifet le doublement des provisions pour créancesdouteuses, qui reflètent la forte détérioration del’environnement socio-économique, constituentdes sujets de grande préoccupation pour lesbanques.Face à une telle perspective et compte tenudes apportsde la volonté desEffondrementautorités de préserverle climatsocial, il pourrait quilibreetbudgétaire. La publicsvolonté seaffichéedes autoritéstransformantenmonétaires de financerledéficitpublicàtraversfuites nettes de capitaux ; lacapture d’épargne privée par le biais d’émissionsde bons du trésor, de bons et obligations BRH etde réserves obligatoires élevées, conduirait aumaintien d’un fort effet d’éviction du crédit auCommerce Extérieur et Balance des PaiementsEntréesde devises :-12.5%;Exportationstotales (bienset services) :-10.9%;Donsexternes :- 40%;Transfertsnets sanscontrepartie : 8.5%;Importationsde biens :-7.8%;14Effondrement desapports de capitauxprivés et publics setransformant en fuitesnettes de capitaux;Variation desréserves brutesde change :-190 millions dedollars;

système bancaire. Les craintes d’effet d’évictionexprimées plus haut semblent donc légitimes ence début d’année fiscale, renforçant les craintesd’une poursuite du marasme économique.secteur privé par celui accordé au secteur public.Il s’agira donc probablement d’une autre périodede stagnation du crédit bancaire, avec un risqueélevé de poursuite de la détérioration de qualitéobservée au cours des deux années précédentes.Sur une note plus positive, la relance desexportations observée en 2018 et 2019 devraitlogiquement se poursuivre cette année. Ceci aurapour impact d’aider à stimuler la création d’emploisprivés dans ce secteur à haute intensité de maind’œuvre, avec des retombées positives dans lesservices connexes (alimentation, transport etautres). On peut également s’attendre à unepoursuite de la croissance des transferts à unrythme similaire à celui de l’année 2019. Ces deuxsecteurs viendraient compenser partiellement,comme ils le font depuis deux ans, les tendancesrécessionnistes liées au contexte général.L’évolution des agrégats monétaires aucours du premier trimestre de l’année fiscaleen cours annonce la couleur, avec une injectionde 13 milliards de gourdes du 1er octobre au 19décembre, soit une croissance annualisée de34% du volume total de gourdes en circulation.Contrairement au premier trimestre de l’année2018 qui exhibait des tendances très similaires, lagourde s’estlégèrement appréciée, passantde 93.3 à 92.0 gourdes pour un dollar durantla période. Ceci est dû à la posture monétaireserrée de la BRH, qui a conduit à des baisses de2.6 milliards de gourdes et de USD 46 millions desportefeuilles de crédit en gourdes et en dollars duFinances publiques, Monnaie et Système BancaireAccumulation d’arriérés domestiques(estimation Ministre de l’Économieet des Finances) : 23 milliards degourdes;Financementmonétaire del’État par la BRH :9.7 milliards degourdes;Augmentation des taux des réservesobligatoires sur les dépôts en gourdes(45% vs 44%) et en dollars (51% vs49.5%) des banques commerciales;Dépréciation de lagourde de 69.98 à93.32 gourdes pardollar (-33.3%);Augmentation destaux directeurs surles bons BRH(22% vs 12%);Inflation annuelle :19.5%(août 2019);Recettes fiscales-4.5%;Dépensespubliques -8.6%;Déficit budgétairesur baseengagement :23.3 milliards degourdes;Crédit au secteurprivé : 23.1%;Dépôts bancaires : 21.1%;Profit net dusystème bancaire : 30.0%Provisionspour créancesdouteuses : 93.8%;Dépensesd’exploitation : 20.0%;15

PERFORMANCEPERFORMANCEDU DUGROUPEGROUPEProfit avant impôt :1.45Revenu netpar action3,843milliard de exploitation72.68%Actifs duGroupe :110milliards de GdesROA 1.17%ROE 15.48%ROE étendu 17.40%Ratio Cooke17.07%PNB7.6milliards de Gdes17

Une progressioncommercialequi se poursuit malgréla conjoncture.Un rentabilité quis’améliore.Des mesures de laBRH qui pèsent sur lesrésultats. Ressources clients : 23.8%. Encours de crédit bruts : 17.7%. Produit net Bancaire (PNB) : 16.3% Résultat net consolidé : 16.0%. Coût de financement pour lemicrocrédit et les cartes de crédit : 55.0% Coûts de trésorerie pour faire faceau déficit de liquidité provoquépar la modification des taux deréserves obligatoires : 107.0%Une morositééconomique quiprovoque uneaugmentation du coûtdu risque. Dotation pour créancesdouteuses: 93.8%.Des dépenses quiprogressentmoins que l’inflation. Frais généraux du Groupe : 14.0%(malgré l’impact de la hausse dutaux de change). Taux d’improductif: 2.36%.18

Chiffres ClésRésultats audités201920182017Revenus Nets d'intérêts après provision3,774.93,512.83,299.6Autres Revenus3,179.72,640.02,188.4Dépenses de fonctionnement5,539.54,848.24,292.4Profits avant Impôts1,415.11,304.61,165.5Impôts sur le revenu237.8220.7233.5Participation Minoritaire(24.3)(128.6)(96.8)Résultat Net1,177.21,083.8932.0Résultat net étendu1,322.91,294.01,035.0Revenus Nets par Action (Gourdes)3,843.03,270.03,129.0Capital action 9.67,313.46,631.1Portefeuille de Prêts, 061,210.7Autres Passifs13,813.010,945.08,688.5Dettes subordonnées689.5658.5614.0Avoir des ndement des Fonds Propres (ROE)15.48%15.53%15.39%ROE avec résultat 83En millions de gourdesRésultats ConsolidésBilans ConsolidésActif TotalLiquidités & PlacementsBons BRHAutres ActifsRatios AnalytiquesRendement des Actifs (ROA)Avoir/Actif TotalRatio CookeImproductifs/Portefeuille BrutEffectifsEffectif TotalActif par employéActionnaires détenant 5% et plus du CapitalJaar, Roger6.56%6.29%6.42%Les Assurances Léger S.A. (ALSA)6.09%5.39%5.27%Perry, Joan6.03%5.45%5.57%Moscoso, Robert4.98%-19-

PERFORMANCE DE LABANQUE COMMERCIALECrédits(part de marché) :Crédits totaux :33.325.9%milliards degourdesCrédits(évolution) : 15.4%Dépôts totaux :Taux de prêtsimproductifs :86.5milliards degourdesDépôts(part de marché) :1.75%Dépôts(évolution) : 22.3%26.7%NouvellesfonctionnalitésSogebanking ;21Sogebank, leaderdans l’émissionde cartes plastiques :474,398cartes ;

PERFORMANCE DE LA BANQUE COMMERCIALE EN 2019Evolution de l'actif (en millions de gourdes)Résultat Net (en millions de 8,628561201520162017201820192015Produit Net bancaire(en millions de gourdes)5,629201620182019Coefficient 20%20172018201914.97% 14.79%13.77%20152220162017201816.27%2019

ENTITÉS DU GROUPESOGEBANK Succursale de Delmas 56 vandalisée; Crédits (évolution) : 14.0%; Crédits totaux : 4.9 milliards de gourdes; Taux de prêts improductifs : 6.9%; Dépôts totaux : 5.3 milliards de gourdes; Dépôts (évolution) : 20.8%; Profit avant impôt : 118.2 millions de gourdes; Profit brut : 180 millions de gourdes; Local Sogecarte (rue Pavée) soumis à des tentatives de pillage; Adhésion au programme 3-D Secure (soutenu par Visa),permettant de mieux protéger les transactions en ligne desclients; Promotion de la Black Card AAdvantage, la carte la plusintéressante sur le marché; Vagues de manifestations et de violences répétées et des aléasclimatiques (sécheresse, pluies et inondations) ayant affecté lesecteur de la microfinance; Signature d’un accord de partage de risque avec la SFI (USD 10millions) et d’un accord de swap avec la BRH; Transferts en provenance de l’étranger : 2.5 milliards de dollars( 6.4%); Transferts expédiés vers l’étranger : -7.9%; Sogexpress leader du marché des transferts avec une part demarché de 25.3% pour les transferts reçus et de 40.0% pour lestransferts expédiés; Profit avant impôt : 184.3 millions de gourdes; Secteur de l’assurance fortement touché par les manifestationsponctuées d’actes de violence; Développement des ventes des produits de la Soge Assuranceà travers le réseau du Groupe Sogebank.23

FONDATION SOGEBANKRécemment, la Fondation s’est impliquée dansdes projets-phares, financièrement conséquentset échelonnés sur plusieurs années (UNDH/ MBA,Faculté des Sciences/ programme de Master engéosciences-géorisques, PIGraN la cité du Savoir).possible de fondations actives sur le terrain et defédérer leur action, à travers des projets phares,pour le plus grand bénéfice de la communautéHaïtienne.Par ailleurs, la Fondation a, cette année encore,porté l’action sociale du Groupe Sogebank dans lesdomaines de la santé, de l’assistance sociale, de laculture, du sport et de l’environnement.Aujourd’hui, forte de l’expérience acquise dansles nombreux projets auxquels elle a participé,la Fondation Sogebank a décidé de donner unenouvelle orientation à son action. Les raisons à labase de cette nouvelle orientation sont multiples :toucher une plus grande partie de la population,obtenir un impact significatif pour chaque action,élargir la portée du mécénat du Groupe Sogebanket accroitre sa visibilité à l’échelle du pays. L’objectifultime de la Fondation est de créer un nouvel élancommunautaire et de diriger la préoccupationdes acteurs de notre société vers le bien communafin que la population puisse sentir un réelchangement. Pour atteindre cet objectif – aussinoble qu’ambitieux – la Fondation s’est tournéevers des partenariats tels que : ISB – avec InnovaTIC (réunissant AHTIC,Papyrus/Konbit, Banj et Chokarella) qui est unsuccès aujourd’hui ainsi qu’un pari gagnantpour l’avenir ; HELP (Haitian Education and LeadershipProgram) – en rapprochement avec notreprogramme « Toujou bo kote étidyan »,exemple de maîtrise et de réussite dansl’accompagnement des meilleurs et desplus motivés. HELP apporte une nouvelledimension à l’engagement du Groupe àparticiper à la formation de l’élite de demain.Du fait de la situation du pays, les Pavillonsde l’âge d’Or ont connu des moments difficiles.Malgré cela, certaines actions ont été réaliséespour le bienfait de nos Résidents. Ainsi, unechapelle a été inaugurée pour permettre à nosrésidents et leurs familles de se recueillir et notreprogramme d’animation s’est enrichi de séancesde musique et de danse. D’autres mesures sonten cours pour redynamiser les activités despavillons. Le nouveau Conseil est composé d’unePrésidente – Sonia B. Angus, d’une secrétaire –Kira VL Staco, d’un trésorier – Jean Bordes Châtelet de trois membres – Dona Moscoso, Cynthia JHandal et Michel Théard. Le but de ce Conseil estde proposer aux personnes du 3e âge une offre deservices dépassant les standards établis, pour fairedes Pavillons la référence en Haïti.Aujourd’hui, la Fondation Sogebank affirmeson action en promouvant activement la GrandeFondation d’Haïti (GFH). Ce projet rassembleura pour objectif de réunir le plus grand nombre24

ETATS FINANCIERSCONSOLIDÉS

26

SOCIÉTÉ GÉNÉRALE HAÏTIENNE DE BANQUE, S.A. (SOGEBANK)ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉSTABLE DES MATIÈRES30 SEPTEMBRE 2019PageRapport des auditeurs indépendants : Mérové-Pierre – Cabinet d’Experts-Comptables1-3États financiersBilans ConsolidésÉtats Consolidés du Résultat NetÉtats Consolidés du Résultat GlobalÉtats Consolidés de l'Évolution de l'Avoir des ActionnairesÉtats Consolidés des Flux de Trésorerie4567-89Notes aux États financiersNote 1Note 2Note 3Note 4Note 5Note 6Note 7Note 8Note 9Note 10Note 11Note 12Note 13Note 14Note 15Note 16Note 17Note 18Note 19Note 20Note 21Note 22Note 23Note 24Note 25Note 26OrganisationBase de préparation des états financiersPrincipales conventions comptablesGestion des risquesLiquiditésBons BRH et obligations du Trésor, netPlacements à l’étranger, netPlacements locaux, netContrats à terme de devisesPrêtsImmobilisations, netBiens immobiliers hors exploitationAchalandageAutres éléments d’actif, netDépôtsEmprunts – institutions financièresAutres éléments de passifDettes subordonnéesCapital-actionsIncidence de l’adoption de IFRS 9Provisions pour pertes de crédit attenduesSociétés du groupe et participation minoritaireSalaires et autres prestations de personnelImpôts sur le revenuEngagements et passif éventuelOpérations avec des 73-757676-7778-7979-80

28

29

30

4SOCIÉTÉ GÉNÉRALE HAÏTIENNE DE BANQUE, S.A.Bilans Consolidés30 septembre 2019 et 2018(Exprimés en milliers de Gourdes LIQUIDITÉS5BONS BRH ET OBLIGATIONS DU TRÉSOR, NET670,4791,671,660PLACEMENTS À L’ÉTRANGER, NET716,067,54913,174,199PLACEMENTS LOCAUX, NET81,010,305608,472CONTRATS À TERME DE ,315PRÊTSGProvision pour pertes de crédit attenduesPRÊTS, NETIMMOBILISATIONS, NETAUTRESBiens immobiliers hors exploitationAchalandageAutres éléments d'actif, netAcceptationsGTOTAL ACTIFPASSIF ET AVOIR DES ACTIONNAIRESDÉPÔTSAUTRESContrats à terme de devisesEmprunts – institutions financièresAutres éléments de passifEngagements - acceptationsDETTES SUBORDONNÉESGTOTAL PASSIFAVOIR DES ACTIONNAIRESCapital-actions libéréSurplus d’apportBénéfices non répartisRéservesAvoir des actionnaires de SOGEBANKParticipation minoritaire1922GTOTAL PASSIF ET AVOIR DES ACTIONNAIRESVoir les notes aux états financiers consolidés31

5SOCIÉTÉ GÉNÉRALE HAÏTIENNE DE BANQUE, S.A.États Consolidés du Résultat NetExercices terminés les 30 septembre 2019 et 2018(Exprimés en milliers de Gourdes haïtiennes,à l’exception du résultat net par action)Notes20192018REVENUS D'INTÉRÊTSPrêtsBons BRH, placements et ,228)FRAIS D'INTÉRÊTSDépôtsDettes subordonnées, obligations et autresREVENU NET D'INTÉRÊTSProvision pour pertes de crédit attendues10 et 21AUTRES REVENUS (DÉPENSES)CommissionsGain de changeDépenses d'opérationsGain (perte) sur placements à l’étranger65,675Autres, 0,772RÉSULTAT NET DE L’EXERCICE1,177,2541,083,881Résultat net attribuable aux actionnaires de SOGEBANKRésultat net attribuable aux 61,083,881G3,8433,270REVENU NET D’INTÉRÊTS ET AUTRES REVENUSDÉPENSES DE FONCTIONNEMENTSalaires et autres prestations de personnelFrais de locaux, matériel et mobilierAmortissementAutres dépenses de fonctionnement2310Don à la Fondation SOGEBANKRÉSULTAT AVANT IMPÔTS SUR LE REVENUIMPÔTS SUR LE REVENU24RÉSULTAT NET DE L’EXERCICERésultat net par action équivalente de capital libéréVoir les notes aux états financiers consolidés32

6SOCIÉTÉ GÉNÉRALE HAÏTIENNE DE BANQUE, S.A.États Consolidés du Résultat GlobalExercices terminés les 30 septembre 2019 et 2018(Exprimés en milliers de Gourdes haïtiennesà l’exception du résultat global par action)NoteRésultat net attribuable aux actionnaires de SOGEBANKRésultat net attribuable aux minoritairesRésultat net de 15128,0661,083,881Éléments du résultat global:Plus-value non réalisée sur le placementen titres à l’étranger détenu à la juste valeur par lebiais du résultat global24191,818286,870Effet de change sur la plus-value du placementen titres à l’étranger détenu à la juste valeur par lebiais du résultat global2419,40618,330Effet des impôts sur le revenu relatifaux éléments du résultat global24(65,480)(94,612)Total des éléments du résultat global,net ,403128,0661,294,4693,991RÉSULTAT GLOBAL DE L’EXERCICERésultat global de l’exercice attribuableaux actionnaires de SOGEBANKRésultat global attribuable aux minoritairesRÉSULTAT GLOBAL DE L’EXERCICEG1,298,59924,3991,322,998Résultat global par actionéquivalente de capital libéréG4,328Voir les notes aux états financiers consolidés33

34-et immeublesTotal27,985Voir les notes aux états financiers consolidésSolde au 30 septembre 20181,500,000154,280Ventes 55,8152,455,641139,8242,315,817non urplus-Dividendes en actions filiales/Sogecarte-SogebelDividendes en actionsDividendes en espècesTransactions avec les actionnaires:AjustementsG-Virement à la réserve biens immobiliers hors exploitation--Virement à la réserve générale pour pertes sur prêtsVirement de la réserve de réévaluation –terrains-Transfert de la réserve de réévaluation-terrain (Sogesol)---G 1,345,720-24248G 1,345,720libéréCapital-actionsVirement à la réserve légalepour revente, net d’impôtsEffet de change relatif au placement détenupour revente, net d’impôtsPlus-value sur placement à l’étranger détenuAutres éléments du résultat global:Résultat net de l’exerciceÉtat du résultat global de l’exercice:Solde au 30 septembre 2017, redresséde capitaux propres (placements locaux)Ajustement relatif à la plus-value des instrumentsSolde au 30 septembre 2017NotesSOCIÉTÉ GÉNÉRALE HAÏTIENNE DE BANQUE, S.A.État Consolidé de l'Évolution de l'Avoir des ActionnairesExercice terminé le 30 septembre 2018(Exprimé en milliers de Gourdes ,518pertes sur prêtsgénérale 342,185-342,185à l’étrangersur placement----(9,137)-(4,591

la Banque Mondiale, la Commission Economique pour l’Amérique Latine (CEPAL) et la Banque de la République d’Haïti (BRH) s’accordent tous sur le fait que l’économie haïtienne est entrée en récession cette année, av